BIENVENUE

Mon métier, c'était l'imprimerie.
Ma passion, c'est la typographie.

Ce blog sera fait de commentaires sur mes visites sur certains blogs traitant de l'impression des timbres-poste.

dimanche 18 décembre 2011

DIFFÉRENCE HÉLIO - OFFSET

Pour compléter un précédent message et vous aider à faire la différence entre un timbre imprimé en héliogravure ou en offset, ce qui n’est pas facile pour un philatéliste non initié aux méthodes d’impression polychrome, voici quelques conseils. A l’œil nu, on n’y voit pas beaucoup de différences. Il faut une loupe à fort grossissement.


Hélio                               Offset

Les deux principes d’impression sont totalement différents. L’offset est dérivé de la lithographie, basée sur l’antagonisme de l’eau et des corps gras où le dessin est fait sur la pierre avec une encre grasse. L’offset utilise ce principe avec une plaque métallique avec un dessin ou du texte, qui reporte sur un blanchet les parties imprimantes encrées, blanchet qui reporte ensuite l’impression sur le papier. L’hélio, appelée aussi rotogravure, utilise une gravure en creux très fine et une encre liquide laissée uniquement dans ces creux pour l’impression du papier.

En héliogravure, deux époques pour la gravure : chimique et mécanique à commande numérique.


En gravure chimique, les alvéoles sont de même grosseur, de profondeur différente selon la teinte. Ces alvéoles sont séparées par un quadrillage, "pont de trame", pour éviter que la racle métallique n’enlève toute l’encre.
En gravure mécanique, les alvéoles sont gravées par une pointe en diamant qui vient percuter le métal, gérée par une commande numérique.

Comment reconnaître les deux principes et faire la différence. Plusieurs solutions :

Les lettres et les traits :

Offset

Hélio


En offset le bord des lettres est lisse et droit. En hélio, le bord est haché en escalier.

Les demi-teintes dégradées :

Offset

En offset, on voit la trame composée de petits points équidistants et de grosseur différente selon la teinte, de la plus claire à la plus foncée. En hélio, la gravure mécanique de la trame est trop fine pour être vue et les points microscopiques forment les dégradés très fins.

Hélio numérique

Les fonds unis :

En offset, ils sont uniformes pour les couleurs primaires, mais avec des points de trame pour les couleurs composites. En hélio chimique, les points d’encre se diffusent dans le papier, cachant le pont de trame, mais donnant une impression marbrée.

Hélio chimique

 En hélio numérique, la finesse de la gravure donne des tons et des dégradés réguliers.


En espérant être assez précis et vous avoir aidé.

PS : Voir le nouvel article sur ce sujet :
http://blog-impressions-timbrees.blogspot.fr/2016/04/faible-difference-helio-offset.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire